Magic Fire Music

Aller en bas

Magic Fire Music

Message  Moulinette le Lun 14 Juin - 21:21


Pin Up Went Down- 342
Par Angel, le 13/06/2010

Le premier Pin Up Went Down, 2 Unlimited, m'avait bluffé. Mais alors là, je dois dire que je reste sur les fesses. Cette nouvelle cuvée est démente, géniale, extraordinaire. 342 est encore plus barré que son prédécesseur. Le côté électro est quelque peu remplacé par des ambiances et des atmosphères totalement différentes d'un titre à l'autre. Un superbe voyage musical dans des contrées diverses et envoutantes. De nombreux styles musicaux sont visités à la sauce Pin Up, et je dois dire que c'est une vrai réussite !!

Que dire de la diva Asphodel qui transcende cet album de par sa voix extraordinaire. Elle excelle dans tous les registres vocaux. De la voix claire en passant par un voix enfantine, un chant lyrique, un chant plus grave... Peut-être trouverez vous la comparaison osée, mais pour moi elle ne l'est nullement. Ne pensez-vous pas qu'Asphodel est un Mike Patton au féminin, jouant et abusant de sa voix de stentor ? Je le pense, et je ne suis pas la seule à me le dire. Sur 342, elle surpasse tout ce que l'on a pu entendre jusqu'ici. Une chanteuse de talent à mon avis qui mérite vraiment de se faire connaître. Son compagnon de chant n'est autre qu'Alexis, qui se voit attribuer une place vocale plus restreinte au profit de la belle. Duo, trio ? Je dirais trio car Nicolas, le frère d'Alexis est venu renforcer le duo.

Musicalement Pin Up Went Down sort des sentiers battus pour nous proposer une musique fraîche et originale qui peut ne pas plaire à tout le monde. Certainement moins accessible que 2 Unlimited, 342 propose des titres torrides et bariolés. Tous les sens musicaux sont mis en éveil pour tenter de capter les différences, car oui différences il y a, que l'on découvre titres après titres.

On débute avec un « Diapositive » sympathique et doux. Asphodel y est grandiose. Le duel chant féminin/masculin est judicieusement dosé. Le chant clair et grunt d'Alexis est vraiment bon. Un morceau un peu barré, qui donne un excellent avant goût de la suite. « Escargot » est un titre quasi acoustique sur lequel Asphodel offre une autre facette de sa voix. Proche d'une Alanis Morisette ou autre chanteuse de cet acabit. On continu l'écoute avec « Porcelain Hours », pour lequel j'ai un coup de cœur. Très dansant, il laisse vite place à « Essence of I » plus mélodique. Il est vraiment difficile de parler de la musique du combo. Ça ne se raconte pas, ça s'écoute, ça se vit... Un peu de chant grégorien et d'orgue sur « Khabod of My Aba ». Bordel que c'est bon, que c'est varié. Un régal pour les oreilles et pour nos sens... Et puis ça vous claque au visage. Le tempo s'accélère, le rythme est plus soutenu, Asphodel est déchainée. On a vraiment l'impression d'être sur un bon titre de Diablo Swing Orchestra, ce qui est une excellente comparaison pour parler du côté ultra barré de ce titre où rythmes calmes laissent placent à des tempos plus effrénés, ou chant clair et growlés nous offrent une danse échevelée... J'adore !! « Home » offre une harmonie hors du commun. C'est relaxant. Asphodel monte dans les aiguës et le fait super bien, personne ne peut me contredire là dessus. Un peu musique de film digne d'une Burton ou d'un grand film romantique, ou un peu des deux, ce titre restera lui aussi dans les anales tant il est magnifique. « Vaginaal Nathrak » arrive un tempo plus rapide. Pas le temps de s'ennuyer avec Pin Up Went Down qui à su faire un choix judicieux au niveau du placement des titres. A noter que Andy Schmidt, chanteur de Disillusion à été convié sur ce titre totalement décalé, et lui aussi dans la veine d'un Diablo Swing Orchestra. « Pictures to Speak To » propose un chant quasi grind sur le début, pour revenir dans des tonalités plus 'conventionnelles' par la suite. J'adore l'ambiance distillée. « Murphy in the Sky with Daemons » permet à notre diva de prouver une fois de plus ses prouesses vocales. Un peu dans la lignée d'une Edith Piaf en grande forme, Asphodel nous montre une autre de ses facettes. Elle m'épate, et vous captivera vous aussi. Une déesse du chant. « Paralogical Sarabanda » aux accents plus prog et déjantés laissera rapidement au titre final « Aquarium », titre musicalement très avant gardiste dont le refrain vous prend aux tripes.

Pin Up Went Down mérite amplement la réputation qui les suit depuis la sortie de 2 Unlimited, à savoir un très bon groupe avec de l'avenir. Une fois de plus ils nous montrent qu'ils peuvent étonner, surprendre à tous les niveaux. Je vous conseille d'acquérir 342 par des chemins légitimes et légaux. Ce ne serait pas rendre hommage à ce groupe autrement.

19/20

Moulinette
Pussy Worship
Pussy Worship

Féminin
Nombre de messages : 259
Age : 23
Localisation : Drôme Provençale
Date d'inscription : 09/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lastfm.fr/user/MoulinetteD

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum