Les acteurs de l'ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les acteurs de l'ombre

Message  Alexis le Dim 31 Oct - 21:01

http://www.lesacteursdelombre.net/webzine/index.php?option=com_content&view=article&id=6633:pin-up-went-down-entretien-avec-alexis&catid=6:itw-death&Itemid=26

Pin-up went down, entretien avec Alexis
Mardi, 19 Octobre 2010 12:18 Vicomte Pin-Up went Down aussi connu sous le nom de PUWD pour les intimes s'était déjà fait remarqué avec "2 Unlimited" en 2008. Le duo français avait osé/tenté la rencontre musicale entre l'alternatif et le death métal. Aujourd'hui PUWD revient en 2010 avec un second opus "342", un tête à tête avec Alexis nous prouve une nouvelle fois que le métalleux n'est pas incompatible avec le rock alternatif.


Tout D'abord bonjour et merci de répondre à mes quelques questions.
- Pouvez-vous revenir brièvement sur les débuts du groupe pour ceux qui ne vous connaîtraient pas encore ?

Alexis : Bonjour à tous, et à toi !
Puwd a sorti son premier album « 2 unlimited » en 2008 sur Ascendance records, label anglais sur lequel on retrouve Unexpect, Stolen Babies, diablo swing Orchestra, etc…Notre deuxième album « 342 » sort actuellement. La musique du groupe oscille entre Metal, alternatif, et quelques clins d’œil…

- A la création votre formation s’appelait Esthete Piggie. Pourquoi avoir changé de nom en Décembre 2007 pour Pin-Up Went Down ? Quelle est l’origine du nom du groupe ? A-t-il une signification particulière ?

Alexis : Esthete Piggie est devenu par défaut le titre d’un morceau car cela n’évoquait rien pour les anglophones, j’avais trouvé ce titre en rêvant, de façon totalement chimérique et surréaliste. Pin-up went Down me semble plus accrocheur.

- Vous êtes issue de formations françaises renommées, Alexis avec Wormfood, Carnival In Coal et Penumbra, Howdy Effect, Nowonmai pour Asphodel. Que vous apporte ce projet ? Comment cela se passe-t-il avec vos différentes structures?

Alexis : tous ces groupes sont finis, nous n’en faisons plus partie et donc Pin-up Went down est notre seul projet métal à tous les deux. Ce groupe nous apporte une liberté d’action et de pensée surement plus grandes.

- Sur ce nouvel opus figure un nouveau venu avec le frère d’Alexis, Nicolas Damien, qui a pris en charge toutes les parties de piano. Comment cela s’est-il fait ?

Alexis : mon frère et moi avons grandi ensemble, humainement et musicalement. De façon naturelle, il m’avait aidé sur le premier album, je lui ai proposé de revenir un peu plus en lumière. Nicolas s’occupe surtout des parties de Piano classique, et nous gérons l’harmonie générale. Je m’occupe quant à moi des plans de clavier plus « groove ». Travailler avec son frère est un pur bonheur ; rapellez-vous les frères Young, Van Hhalen ou Darrell !!! Que d’exemples !

- Le premier album intitulé «2 Unlimited » est sorti en 2008. Quels sont les retours que vous avez eux pour cet album?

Alexis : tu l’aimes ou tu le quittes ! Le disque a trouvé un public, un profil de gens en général sensibles au côté alternatif, mélodique et hors des modes. Certains détestent, mais finalement je crois que cela est bon signe, non ? Les chroniques des magazines sont vraiment encourageantes. C’est très important pour un groupe indépendant d’avoir des retours de fans et critiques. C’est un fantastique stimulateur.

- Votre dernier album « 342 » vient de sortir ce 28 juin 2010 chez Ascendance Records. Qu’attendez-vous de leur travail?

Alexis : Ascendance est distribué de façon internationale via Plastic Head. De nos jours, il est difficile de percer et de réclamer le succès. Nos attentes sont donc simples : gagner des fans chaque jour, et pouvoir continuer à vous proposer des albums sincères.

- Quels échos avez-vous eu sur le disque jusqu’à maintenant ? Avez-vous eu des retours de la presse ?

Alexis : oui, la presse anglaise semble sensible à notre travail et qualifie notre album de « démarche artistique », ce qui fait chaud au cœur. Les retours sont très encourageants, les gens semblent apprécier notre travail « mental » et notre recherche d’authenticité, musicale et vocale. Je comprends cependant que le disque puisse surprendre des métalleux purs et durs. Il faut considérer le groupe comme alternatif. Mais je ne vois pas pourquoi un métalleux ne pourrait pas apprécier Pink Floyd , Portishead ou Skunk Anansie. Les jeunes sont de toute façon de plus en plus ouverts, et le sectarisme devient de plus en plus ringard.

- Quels sont les thématiques abordées dans les textes? Pouvez-vous nous en dire plus sur les paroles ? D’ailleurs pourquoi ce nom d’album ?

Alexis : Asphodel décrit sa vie en messages codés dans les textes. Je pense que chacun y trouvera une résonnance. On peut dire qu’en général les textes évoquant les affects humains. Le nom de l’album est un clin d’œil à l’arrivée de mon frère. Three for two…

- Pensez-vous que l'artwork illustre bien la musique de l'album? Que représente-il?

Alexis : l’artwork présente le nombre 342 en langage des signes, sous un design épuré. Nous voulions une pochette personnelle, mais qui sait le prochain sera peut être ultra metal ! ^^

- Il est compliqué de définir ce qu’est Pin-Up Went Down . Un mix de goth avec du death metal progressif, quelques touches de funk, jazz et autres expérimentations. Comment décririez-vous votre musique ?

Alexis : je crois que nous nous rapprochons de groupe comme Porcupine Tree, Faith no more, Skunk Anansie, ou Devin Townsend. En tout cas ce sont des artistes que j’apprécie énormément car ils traversent les clichés. Le metal est souvent prisonnier de ses codes, musicaux, vestimentaires, vocaux, harmoniques. Pour aller plus loin, sociologiquement, on pourrait même parler d’habitus sacralisés. Même si nous même n’y échappons pas dans certains morceaux, nous aimons nous en échapper pour proposer une direction plus aléatoire. De toute façon, le vernis d’un groupe, l’identité, est tributaire du chant. C’est ce qui tisse le lien, c’est une sorte de joins d’étanchéité.

- Lors du précédent enregistrement “2 Unlimited”, Alexis Damien avait composé tous les instruments et Asphodel avait apporté les textes et sa voix. Comment se déroule actuellement le processus de composition dans le groupe?

Alexis : de la même façon, il écrit la musique et elle se débrouille. (C’est la première fois qu’il parle à la troisième personne).

- Comment et où se sont passés les enregistrements ? Y a-t-il eu des difficultés particulières ?

Alexis : dans mon home-studio, pendant de longues soirées d’hiver ! La difficulté est effectivement d’être à la fois le compositeur et le réalisateur. Parfois on manque de recul, et on devient complètement schyzo…

- Êtes-vous satisfaits du travail et surtout du résultat ?

Alexis : oui j’en suis satisfait. Nous ferons mieux encore à chaque album, mais que voulez-vous , c’est la vie. Il me semble important surtout que chaque album ait un son particulier. C’est primordial. Imaginez un groupe qui joue toujours pareil et dont chaque album sonne identique…

- Cet album est plus technique et élaboré, toujours très novateur et original mais ce nouvel opus a aussi gagné en accessibilité. Pourquoi avoir choisi de rendre plus abordable ?

Alexis : ça c’est étrange, d’autres prétendent qu’il est moins accessible…Je pense que le problème vient du background de l’auditeur. Des métalleux purs et durs ou des fans d’alternatifs n’auront pas le même jugement. L’accessibilité me semble cependant importante, je n’ai pas envie de proposer une musique volontairement compliquée et insupportable à écouter…il y a Dilliger pour ça…^^ De toute faon, le processus est simple, nous réalisons ce que nous pouvons et savons faire, nous ne sommes pas des surdoués du manche…

- Asphodel ne se cantonne pas à un seul type de chant (lyrique, growl, pop). Quelles sont vos influences/références ?

C’est vrai que nous écoutons divers styles, de vieux chanteurs français à des groupes de Math core en passant par de l’alternatif…Nos chanteurs référents seraient Devin Townsend, Serj Tankian, Daniel Gildenlow, Skin…

- On retrouve un guest sur le titre « Vaginaal Nathrakh » en la personne d’Andy Schmidt du groupe allemand Disillusion. Comment s’est-il retrouvé sur ce morceau ?

Alexis : ah, le teuton, il assure ! Asphodel est fan du groupe, elle l’a tané jusqu’à ce qu’il signe avec son sang…

- Vous avez un concert au H'elles on Stage II en septembre dernier. Comment s’est passé ce concert ?

Alexis : très bien. Le public a été chaleureux, surpris, mais enthousiaste. Ce n’était pas évident de trouver ses marques, le timing était très serré, mais le show a été bien accueilli.

- Le groupe était complété par trois musiciens de session pour ce concert avec François Buffet, Maxime Hostert, David Defillon et Julien Payan, Comment les avez-vous sélectionnés ?

Alexis : ce sont des amis musiciens rouennais, tout simplement. Pour Julien, c’est différent, c’est à cause son mojo et de sa barbe, qui est célèbre dans le milieu underground rouennais. Je vous invite à écouter ses groupes Yuck et Badswamp !

- Est-ce que vous prévoyez d’autres concerts ou êtes vous plutôt un groupe de studio?

Alexis : Nous nous préservons pour le studio !

- Quel regard portez-vous sur la scène metal actuelle ? Quels groupes écoutez-vous ?

Alexis : j’apprécie Gojira, Machine Head, Devin Townsend, Metallica. Comme je le disais plus haut il est primordial que le metal ne se renferme pas sur lui-même et devienne consanguin. Il faut se rappeler des groupes fondateurs du style et ne pas oublier que la mélodie et la construction des morceaux sont aussi importants que l’aspect plus percussif ou violent. Un bon morceau doit pouvoir se chanter avec une guitare sèche, comme Corbier au coin du feu. Si si. Même du metal. Prenez n’importe quel titre des groupes cités plus haut et chantez-le en soirée, votre petit frère sera scotché.

- Comment voyez-vous le futur proche ou lointain du groupe?

Alexis : j’aimerais toucher un maximum de personnes, et pouvoir continuer à progresser musicalement. Nous allons essayer dans un futur album de proposer une série de « guests ». Si vous êtes intéressez, écrivez-nous.

- Pour finir, je vous remercie de consacrer aux acteurs de l’ombre et à moi-même un bout de votre temps et je vous laisse l’honneur du dernier mot…

Alexis : merci beaucoup d’avoir parlé du groupe. J’encourage tout le monde à visiter nos différents sites, et à laisser des commentaires. Achetez notre album si vous en avez les moyens, c’est important. Merci infiniment de votre soutien.

http://www.myspace.com/pinupwentdown
http://www.lastfm.fr/music/Pin-Up+Went+Down
http://www.facebook.com/pages/Pin-Up-Went-Down/137396061612


avatar
Alexis
Admin

Masculin
Nombre de messages : 431
Age : 38
Date d'inscription : 20/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://pinupwentdown.your-talk.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum